Le petit coin de verdure

Vous êtes entrés sur un forum parlant du vaste sujet de l'ésotérisme et de l'Art sous toutes ses formes!Un endroit de verdure, un peu loin de tout le tumulte pour passer un bon moment ensemble.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Magie Theurgique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
~MysEter
Invité



MessageSujet: La Magie Theurgique   Mer 2 Aoû - 21:36

La théurgie (du grec ancien theos, dieu et ergon, travail) est une forme d'occultisme prétendant permettre à l'homme de communiquer avec les « bons esprits » et d'invoquer les puissances surnaturelles aux fins louables d'atteindre Dieu. Cette pratique s'oppose à la goétie .

Elle désigne l'ensemble des procédés par lesquels les humains peuvent se mettre effectivement en relation avec la divinité ou, plus généralement, avec les puissances surnaturelles. En ce sens, la magie elle-même peut être considérée comme une branche de la théurgie, laquelle dès lors contiendrait aussi bien l'évocation des morts et des démons que l'extase. Ou plutôt il y aurait lieu de distinguer une théurgie inférieure, à l'usage des magiciens et des sorciers, et une théurgie supérieure, réservée aux théologiens et aux philosophes. L'une et l'autre cependant reposent au fond sur le même postulat, à savoir qu'il existe des lois en vertu desquelles certaines conditions étant remplies, les puissances surnaturelles doivent nécessairement se révéler ou se communiquer aux humains, de telle sorte que la connaissance de ces lois donne à celui qui les possède, et qui peut et veut s'en servir, un véritable empire sur les forces du ciel et de l'enfer. On retrouve cette même idée au fond de beaucoup de cérémonies religieuses, et, par exemple, dans le catholicisme, la plupart des sacrements peuvent être considérés comme rentrant sous la formule de la théurgie, en particulier le sacrement de l'Eucharistie, où le prêtre, par la vertu des paroles de la consécration, force en quelque sorte la divinité à venir s'enfermer sous les apparences du pain et du vin. (E. Boirac).

La théurgie n'est en réalité que la philosophie occulte, cherchant à se mettre en rapport avec Dieu, d'une manière sensible, quand l'esprit ne sait pas encore ou ne peut plus s'élever jusqu'à lui par la pensée.

Les Égyptiens, les Chaldéens, les Persans pratiquèrent la théurgie. Dans les derniers temps de la philosophie grecque, les Néoplatoniciens, qui se rattachaient à l'Orient, s'adonnèrent aux pratiques de la théurgie. Porphyre s'arrêta assez tôt sur cette pente pour se demander si la théurgie n'était pas le délire d'une âme religieuse qui fait de rien des montagnes. Après lui, Jamblique et ses successeurs la regardèrent comme le seul moyen de s'unir aux dieux. La philosophie devint pour eux la théurgie, et la science hiératique, si pratiquée en Égypte, remplaça les doctrines de Platon et de Plotin. Julien fut un sectateur ardent de la théurgie, aux secrets de laquelle il fut initié par Maxime, le théurge le plus renommé de son temps. Proclus semble considérer la théurgie plutôt comme la doctrine commune d'une école particulière que comme une croyance extravagante que quelques Alexandrins auraient partagée, et il attribue aux théurges plusieurs opinions sur des questions purement spéculatives, telles que la nature de Dieu et les hypostases divines. Cette opinion de Proclus rappelle celle des critiques qui rattachent la théurgie à certaines sectes de Gnostiques. (R.).



La théurgie affirme être l'application pratique des lois de la matière, de la plus dense jusqu'au plus hauts degrés de l'esprit. Ses adeptes estiment qu'en mettant l'homme en contact direct avec la conscience Universelle, elle est la « voie royale » de l'évolution.

Contrairement à l'occultisme, les actions théurgiques véritables sont censées n'être jamais monnayées mais au contraire offertes à tous. Ceci repose sur l'idée que Dieu ne peut être acheté et dispense ses bénédictions aux riches comme aux pauvres.

La dimension théurgique est verticale, elle n'est pas à sens unique. Trop fortement divine, la théurgie se referme et prive l'homme de toute possibilité de comprendre. Si elle est dans l'autre excès, trop humaine, l'homme met la main sur le divin et l'objective.

Le juste milieu théurgique est ce lieu où l'homme et Dieu coopère, cocrée, collabore. Dieu appelle, l'homme répond. L'homme appelle, Dieu l'entend. Ce juste milieu est un lieu performatif.

Les pratiques théurgiques sont la magie divine et angélique, la tradition egyptienne et chaldéenne , la kaballe, la tradition hermétique notamment dont la tradition ogdoadique , les martinistes pratiquaient la magie théurgique, la golden dawn également , toutefois il faut rester vigilant quand à l'inversement de certaine pratique théurgique visant à la magie du chaos et des forces malefiques comme par exemple la pratique de Aleister Crowley
...

Eliphas levi , papus était des pratiquants de la magie théurgique, john dee était notamment un pratiquant de la magie enochienne ....

source : notamment wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
Shinny
Sorcière en Chef
Sorcière en Chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 1297
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: La Magie Theurgique   Dim 6 Aoû - 15:02

Merci Mys!En fait la magie theurgique peut-être
tout autant bienfaitrice que maléfique, en même
temps c'est bien le principe de la magie.

Mais qu'est-ce que la pratique d'Aleister Crowley?

_________________
La vie d'un homme est courte.
Fais en sorte que la tienne soit remarquable.

Lame Deer (Tribu inconnu)

Avatar tiré de "The druid animal oracle"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.slovenska.canalblog.com/
~MysEter
Invité



MessageSujet: Re: La Magie Theurgique   Dim 6 Aoû - 20:48

Non la théurgie est la pratique bénéfique Very Happy

la goétie est la pratique théurgique inversé, donc maléfique et faisant appelle au force obscur Twisted Evil

d'Aleister Crowley c'est la magie du chaos, et la goétie par excellence dans sa noirceur la plus totale Twisted Evil Il utilise la kabbale inversé couplé avec la magie du sang et la magie sexuelle Suspect

si ça te tente What a Face


en fait, il utilise toute la base de la kabbale et notamment de l'arbre de vie, mais avec l'arbre inversé, c'est à dire l'arbre de la mort et es qliphots au lieu des sephiroths

pareille pour les évocations les 72 anges sont remplacès par les 72 serviteurs des forces les plus obscurs affraid

Citation :
autant bienfaitrice que maléfique, en même
temps c'est bien le principe de la magie.
le principe de la magie n'est pas d'être bonne ou mauvaise, c'est la nature de l'homme qui est bonne au mauvaise Cool

l'énergie et les énergies sont des polarités , et le principe des polarités ne tend pas opposés les contraires , mais à les unir...

les opposés ne sont fait que pour maintenir l'équilibre et permettre à la manifestation de mettre en mouvement les énergies et de les maintenir en équilibre

c'est notre incompréhension qui oppose le bien et le mal, comme je le disais ailleurs les polarités sont différentes, mais elles ne s'opposent pas plus que l'homme et la femme qui sont leur contraire mais qui sont fait pour se complèter
c'est bien là tout le secret de l'univers et de la création et de la compréhension de la magie et de ses effets sur le macrocosme Cool
Revenir en haut Aller en bas
Tzidaos
Commence son chemin
avatar

Masculin Nombre de messages : 8
Localisation : NowHere
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: La Magie Theurgique   Sam 5 Mai - 10:23

La Théurgie est de la "Magie Divine".

Cherchant à mieux définir en pratique ce qu'est cette science, nous devont la remettre dans sa hérarchie. L'Hermétisme est une science métaphysique qui comporte trois sciences : l'Alchimie, l'Astrologie, et la Théurgie.

La première travaille sur la matière physique tout en effectuant un travail intérieur en même temps.

La seconde vise à étudier les cycles et les interractions des astres et des étoiles, des signes du zodiaque, des planètes ... on peut mieux comprendre les lois du cycle, des destinés. A un certain niveau, cette science fusionne avec l'alchimie.

La troisième, utilise les énergies astra-mentales et physique (astrologiques donc, celles du Cosmos !), de manière "magique", c'est à dire, avec des techniques, qui visent à les manipuler, en soi même, ou hors de soi même, pour permettre et favoriser l'évolution spirituelle de l'être, du monde, et ce par un contact préliminaire intérieur avec le divin. Tout cela se fait de manière consciente ou pas d'ailleurs.

Cette utilisation des forces est "divine" en ce sens qu'elle permet d'aligner des situations, ou de s'aligner sur des courants énergétiques évolutifs.

Selon moi, cette science est perçue seulement par le petit bout de la lorgnette dans les temps actuels. Elle a été surtout très asséchée du point de vue du Coeur, elle a perdue peu à peu sa spiritualité au profit de techniques mentalisées visant à des résultats, toujours du résultat, des recherches de pouvoirs ou des effets plus ou moins utiles, palliatifs. Je m'expliquerai plus en avant sur ce point plus tard.

Penser qu'on est un Théurge quant on a tout l'attirail physique, les techniques mentales, les facultés astrales des sens, et ce, sans le fond de base du Coeur, c'est se fourvoyer dans une magie de l'ego, qui n'est PAS Divine. Car si le petit moi était Divin, il ne serait plus. Ce n'est donc que de la magie pure et dure, une simple activité profane, même pour les "initiés".

La Théurgie actuelle reste donc un domaine de jeu, de la cour de récré, comme toutes les autres activités que l'homme entreprend dans le monde.
Quand deux PDG se rencontrent, que se raccontent ils ? Des histoires de PDG ! Et lorsque de "faiseurs de Théurgie" se rencontrent ? ...

Il y a dans le monde, bien plus de Théurges qui s'ignorent que de magiciens qui jouent au Théurge et qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas, et qu'ils ne seront jamais s'ils continuent ainsi.

Il faut donc bien dissocier les choses.
Divin + Magie = Théurgie
Dieu + Mage = Théurge

Le théurge est donc en lien avec Dieu, ce qui crée l'action juste = magie ici. Comment sinon teinter la magie de quelque chose de divin ? La magie ne restera jamais que de la magie, de la manipuation de forces, physique, astrale ou mentale, par les sens du corps ! Il faut donc en premier lieu être raccordé ("à corps", se tenir avec) au Divin.

Cela implique donc, que l'opérateur soit suffisement ouvert sur le Coeur pour pouvoir laisser transparaitre depuis son égo, des aspects Divins, qui mettent en action des énergies et qui créent des résultats divins.
Etre divin => action divine => résultat divin.
être, faire, et avoir.

La vision actuelle est la suivante :
Rituel d'appel des forces divines = > avoir un effet sur soi => se rendre divin.
Faire => avoir > être.
Elle inverse le paradigme. Evidement, ça ne fonctionne pas. Sauf pour faire des gros sous.

Dans cette dernière vision, il existe dans l'être et dans le cosmos des énergies de base.
Ces énergies seront alors éveillées, travaillés, intégrées, développées... ce qui opère une transformation de nature alchimique oserai je dire, sur les corps et la nature même de l'opérant (car il est identifié aux comportements de ses corps), que l'on appelle "mage" dans le cursus, et "Théurge" lorsqu'il est réalisé.

Il y a donc, une différence entre "faire" de la Théurgie, et "être" une Théurge ! Ce "travail", n'est perçu comme tel seulement lorsqu'on *fait* de la théurgie, pas lorsqu'on *est* théurge en devenir. La notion d'effort/travail/chose à accomplir n'a pas vraiment cours dans cette science.

Il va sans dire que les "grades" délivrés dans les "ordres magiques" sont des choses inutiles quant à la formation d'un vrai théurge. Un diplome n'a jamais fait de théurge, et ces enseignements loupent très souvent l'essentiel, bien que des bases interessantes puisent y être délivrées.
L'essentiel étant le naturel, le sain et le saint, dans l'esprit et dans les corps.

La Théurgie ne requière nullement d'adhérer à des croyances, bien que souvent celui qui fait de la Théurgie y est poussé. Ni même d'avoir des rituels à sa disposition, ou encore d'avoir des outils physiques ou des techniques. La magie n'est rien d'autre qu'un ensemble de techniques de manipulation, de maitrise et de contrôle de forces, en ou hors de "soi", qui visent à être des choses conscientes.

Il y a donc deux manière de faire de la Théurgie. L'une prenant comme base Dieu, et l'autre, la magie.

L'une comme l'autre sont intéressantes. Elles ne sont pas à rejeter au profit d'une autre.

Je dirai que la version qui inverse le paradigme, et qui part du "faire", pour "etre", celle donc, qui fait de la magie une base au devenir humain, aurait plus tendance à être du côté de la thérapie, plutôt que de l'éveil.
L'autre privilégie en premier lieu l'être lui même, qui le fera plutôt tendre vers un quotidien ancré dans le monde physique, mais qui sera tout à fait spiritualité en fin de compte, ce qui ne sera pas forcément le cas du premier cas.
Le premier cas, pourra dériver du côté de la magie, sans divin, ou de l'utilisation de choses considérées comme divines, mais qui au final ne sont qu'extérieures au mage.
Croire qu'on deviendra Divin en faisant quelque chose pour le devenir ... belle illusion ! Ce n'est pas en changeant notre caractère qu'on devient Divin, Théurge, c'est en comprenant l'essence de la Source de Toutes Choses, et le lien qu'on a avec Elle.

La magie doit être rendue divine, non pas en utilisant des anges ou des forces divines, mais par *l'usage* qu'en fait le mage !
Un scalpel peut faire un travail formidable dans de bonnes mains, expertes pour enlever une tumeur, dans d'autres, ça peut être une boucherie !

Jésus a dit "Ne cherchez pas parmis les morts", c'est à dire, si vous cherchez la Vie, n'allez que parmis ceux qui ont trouvé la Vie, et qui sont donc Vivant, éveillé, libérés. Combien de mages sont éveillés par an par la magie ? Combien arrivent à discuter avec leur "saint ange gardien" ? Par des masses n'est ce pas ...
Il y a donc bien quelque chose qui cloche ! Comparez au nombre de soufis, de moines zen ou de méditants, de yogis qui se sont éveillés sans JAMAIS faire un seul rituel du petit pentagramme ou de l'hexagramme ... il ne faut donc pas tout confondre !!
Prendre une douche n'a jamais éveillé personne, alors pourquoi prendre une douche astrale le ferait elle ?
La magie de nature "théurgique" n'a rien à voir avec tous ces rituels.

La théurgie commence par la méditation, le non faire, la non pratique par excellence, qui peut être conduite dans toutes les pratiques du monde.

C'est alors que la Théurgie nait. Lorsque l'être est présent, toutes les actions sont de nature théurgiques, absolument toutes !! Ffaire la cuisine devient théurgique, conduire, lire, dormir, faire un rituel magique de purification des lieux ...
Et pas l'inverse ...

L'éveil à la divinité ne dépend pas de la forme, et n'y est pas soumise. Rien dans le monde de la forme ne peut donner l'eveil, car cela voudrait dire qu'il pourrait y avoir des gens qui ne pourraient jamais s'éveiller à leur nature véritable, je ne vois pas, donc, comment la magie ourrait être divine sans présence divine dans l'opérateur au départ !

Comprenez moi bien, je ne considère la magie que comme une activité divinisable, mais pas divinisante. La magie est utile dans le royaume de la forme, tout comme elle peut vous apporter de sacrées grosses tuiles. Dans le monde de la forme toute chose peut apporter son lot de bénédictions et de malédictions, peut importe si on utilise des noms divins ou pas. (tout comme cuisiner, conduire, prendre une douche, ou faire quoi que ce soit !).

Lorsqu'on fait de la magie dans un but spirituel, c'est se mélanger les pinceaux. Le spirituel est du domaine de la non forme, la magie est de la forme ... comment faire quelque chose de spirituel dans ce cas ? Il faut être logique quelque peut, même si on cherche la conversation avec l'ange gardien ... qu'est ce que ce dernier dira ? "Cesse la magie dans ce but là !!" pardi c'était courru d'avance.

Je pratique la magie dans un but purement utile, soit thépareuthique, soit pratique, pour le quotidien, et les conditions de vie du corps où je suis logé Very Happy. Tout comme je me lave physiquement, je lave les lieux astraux où j'habite, ainsi que mon aura, etc. Mais je ne le fais pas de manière à me rendre théurge ! Non, c'est l'inverse, je me rend dans un état d'être conscient, et présent, puis je fais le rituel ou la méditation, mais l'inverse non.

Il faut comprendre que la magie n'est qu'un reflet des actions physiques pour les autres royaumes. On se lave, mange, évolue, s'instruit, converse, se déplace ... on fait cela physiquement, et on appelle ça le quotidien, on fait ça astra mentalement, et on appelle ça "magie", allez comprendre ... mais les deux royaumes doivent, au fur et à mesure devenir "théurgisés", par l'Etre.

J'espère que cette vision des choses ne fait pas écrouler trop de chateaux en Espagne, car sinon ça voudrait dire que vous courriez derrière des miroirs aux alouettes ! (aaaaalouèetteu, je te plumerais ... et c'est ce qui est arrivé non ?), ne vous en faites pas, je suis aussi passé par là Very Happy

N'abandonnez pas la magie pour autant. C'est une discipline merveilleuse tant qu'on ne fait pas de bétises. Tout comme en cuisine ou au sport, on peut se blesser, et c'est normal, tout comme une dictée, plus elle est longue, plus on a de chance de faire des fautes en pagaille, merci Pivot !
Il faut changer sa vision des choses. La magie c'est rien d'extraordinaire, c'est juste le quotidien, transposé à un autre plan, voilà tout. Et on en retire ce qu'on y met, comme la cuisine ...

J'en remets une couche. Imaginez que tout le monde ai cru qu'il faille faire de la cuisine pour s'éveiller. On aurait appellé le simple cuistot de base "un cuisinier", (en magie, c'est le sorcier, le marabout) par contre, celui qui fait de la "haute magiiiieuhh ou encore de la haute théurgieeuuh" (air pompeux), et donc, de la "grande cuisine", serait appellé "un Chef", et dans notre domaine un "Théurge". Tous, nous serions à parler de recettes de cuisine en ce moment, mais ça ne concernerait encore et toujours qu'à MANGER ! En rien on pourrait s'éveiller avec ces histoires là, en rien. Par contre, on pourrait ETRE extrèmement Conscient et présent pendant qu'on cuisine, là, ça change tout !! Le plat n'a plus la même saveur, le gout non plus ... là, la Divin a opéré.

Quant à l'appellation de "haute théurgie" que j'ai pu rencontrer sur le net, c'est de la bêtise, comment faire plus qu'une action rendue Divine ? Impossible.

Evidement, sur un sujet tel que celui çi, je précise que ce n'est que le fruit de mon propre opinion, et que mon avis peut changer ...

Comme je l'ai spécifié plus haut, la Théurgie c'est savoir rendre la magie Divine, impreignée de notre propre spiritualité, et ainsi, chaque acte magique sera spiritualisé, tout comme, chaque acte d'ailleurs, il deviendra à la fois spiritualité et magique.
Ceci implique t'il qu'il faille apprendre de nouveau à parler, à bouger, à se tenir, à penser, à réagir, à agir, à exercer chacun de nos sens (apprendre à voir, entendre ...). Dans le domaine de la magie, on apprend à voir sur les plans mentaux et astraux, éthériques, prolongation du sens physique en somme. Et ceci pour chaque sens. Mais peu importe qu'on voit ou non, qu'on entende ou pas sur les autres plans, l'important est de rendre tout ça divin.
Ce qui est à apprendre, c'est comment Divinisé tout ça. Tout le reste suivra ensuite lorsque l'être lui même sera divinisé.

"Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux". Cette inscription au seuil du Temple de Delphe marque le premier pas de l'aspirant.

La première chose est donc de se spiritualiser, de trouver en soi même la Source de Vie. Ensuite tout devient plus simple (j'ai pas dis facile ...).


Autre reflexion cette fois : un acte magique ne diffère pas d'un acte matériel, car il est toujours fait dans "un monde". La magie se fait par les sens. Je considère qu'il y a 7 sens. Les 5 que nous connaissons, plus, le mental raisonnant, et l'astral émotionnel. Ce sont nos outils, avec lesquels nous modelons notre réalité. De ce fait la magie passe par les sens et leur maîtrise.

La magie, on l'a compris, n'est qu'un acte de "karma yoga" (lorsqu'on divinise sa pratique) comme un autre, seul le plan de mise en route change.

Nous exercons nos 7 sens dans le monde physique par diverses actions quotidiennes et très routinières, le corps physique demande de l'attention et des soins constants, sinon, le véhicle tombe malade et cesse de fonctionner. Dormir, bouger, manger, respirer, se laver...

Dans la magie pratiquée par les ordres magiques, on retrouve les mêmes actes de base, mais rendus sur un autre plan, le plan astra-mental.

Voici les analogies :
Purifier = laver, invoquer = manger/respirer, pilier du milieu/rite d'équilibre = homéostasie interne et respiration (équilibre interne), scrying ou voyages astraux/mentaux = bouger, visiter des lieux.

En bref, on retrouve les actes de base, la chose est simple à comprendre et à appliquer, encore faut il en être conscient.

Théurgiquement votre,
Tzidaos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Magie Theurgique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Magie Theurgique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les auteurs de magie runique
» Sommaire magie celte
» l'Islam et la magie
» Les dangers de la magie noire.
» Magie draconique livre sur internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le petit coin de verdure :: L'Ether :: Magies Et Croyances du Globe-
Sauter vers: